A Propos.

Imbrication passée et future. 

Centre des congrès d’Angers – Réhabilitation

La pratique de Franck Bergerioux s’inscrit dans une volonté de dialogue avec les questions écologiques, sociales et urbaines contemporaines.

Diplômé des Ecoles Nationales Supérieures d’Architecture de Montpellier et de Paris la Villette, Franck Bergerioux a été sensibilisé à une approche urbaine de l’architecture, à forte dimension humaine, ainsi qu’à l’importance des méthodes de constructions responsables, notamment en Suède.

Son processus de création est empreint d’une volonté de valoriser l’existant et les savoir-faire, en mettant en lumière l’histoire d’un lieu tout en faisant progresser le subsistant. Franck Bergerioux se positionne comme penseur de la ville, celle que l’on souhaite créer et voir en héritage.

 

Faire avec l’existant

Intervenir majoritairement sur des sites construits :

  • Afin de privilégier la préservation des terres arables et des réservoirs de biodiversité

  • Intervenir sur l’existant, c’est composer avec le déjà-là au lieu de l’étaler, valorisant ainsi les modes de transport doux et la qualité de vie.

  • Améliorer l’existant en l’agrandissant, le surélevant ou en le réhabilitant limite les mouvements de matière, valorise les solutions pragmatiques, bien pensées et rationnelles

 

Faire avec les experts

Valoriser la complexité des savoir-faire des bâtisseurs en travaillant avec les spécialistes adaptés à chaque situation.

Plus complexes que de démolir pour reconstruire, cette démarche d’intégration de l’existant fait appel aux connaissances de l’architecte, de l’ingénieur et du compagnonnage. Elle requiert une acclimatation perpétuelle à un monde qui évolue, en re-définissant et adaptant les techniques de construction plutôt qu’en appliquant des procédés industriels.

C’est sur ce socle de valeurs qu’a vu le jour l’Atelier Franck Bergerioux.